Après le refus de Lévriers Sans Frontières, je me suis mise en quête d’une adoption d’un chien ailleurs, pas forcément un galgo. Je « follow » plusieurs pages facebook d’associations de chiens vivant essentiellement en famille d’accueil, mais aucun chien nous convennait… Quand le caractère avait l’air top, le physique ne plaisait pas à chéri (il n’aime pas le border collie, il y en a pas mal à l’adoption).

Je perdais espoir peu à peu, en pensant qu’aucun chien ne conviendrait, nos types préférés ne sont pas compatible avec la vie en appartement, ou n’aiment pas les chats, trop brute avec enfant bas âge… alors je regarde le bon coin sans grande conviction, juste en filtrant dans la catégorie «animaux» avec comme mot clé adoption, et maxi 300€ et  uniquement dans la région (NB : une adoption via une association est entre 230 et 280€ en général).

Et là, je tombe sur deux annonces de galgos ! Waou, j’ouvre la première annonce, une galga de 6 ans pas craintive, elle n’a jamais subit de maltraitance,  bien dans ses papattes,  douce s »entends avec les enfants. Sur les 3 photos on ne la voit pas bien mais elle fait craquer Chéri ! (et ça ce n’était pas gagné). J’ai vu l’annonce un dimanche, le lundi matin je met ma timidité de côté et j’appelle (je déteste appeler), je passe près d’une heure avec la présidente de l’association qui est aussi famille d’accueil avec la chienne, le mercredi je vais avec Arthur visiter la Galga, et dimanche soir je suis allée la chercher chez sa famille d’accueil, qui est à 40 minutes de chez moi. J’ai pu recevoir toute ses affaires indispensable vendredi matin (voir l’article Les indispensables pour accueillir un chien). L’autre annonce de galgo était un chien traumatisé, avec un passé lourd, pas compatible avec la vie de famille comme la notre.

Quand Arthur découvre à son réveil, PALOMA dans le salon

Elle s’appelle Paloma, on a pas changé son nom. Ça se passe très bien, elle est douce, très câline même pot de colle, marche bien en laisse. Elle a aussi ses petits défauts, comme la gourmandise, c’est même plus que ça, c’est une voleuse faut faire attention quand Arthur mange son biscuit. J’espère pouvoir aller dans un club d’éducation positive, j’ai besoin de lui apprendre le rappel, ne pas quémander ni voler, le mot « NON » ou « Stop » quand elle fait quelque chose de mal (comme bouffer des trucs qu’elle trouve sur le chemin de la promenade, voler du pain dans le sac d’une dame >.< ).

Le premier mot d’Arthur quand il se réveille c’est « Poba » en pleurant, c’est comme ça qu’il appelle Paloma, il doit avoir peur qu’elle soit partie durant la nuit. Et quand on descend dans la partie jour, c’est « Coucou Toutouuuu », il est trop mignon.

Je crois qu’elle est heureuse avec nous :

img_20180422_192854502838385.jpg

Niveau gabarit ça me change, je n’ai jamais eu de grands chiens, je passe de petite saucisse de teckels à longues pattes de Galgos. Pas besoin de se baisser pour la caresser haha, je me casse moins le dos.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s